samedi 25 septembre 2010

Meditation ...


Comme chaque samedi, on médite chez Créaphine mais pour moi, c'est une méditation empreinte de tristesse et de colère.
 

Cette semaine, ma fille est rentrée très perturbée du lycée :  une des élèves de seconde avait, la veille, perdu sa maman. 

Elle était venue en classe car, seule avec sa mère, sans famille, sans papa, elle était seule... depuis la veille, où sa maman était morte, elle était restée seule, toute seule dans leur appartement.... elle n'avait nul part ailleurs où aller que le lycée et à part ses camarades de classe, personne pour l'entourer. Personne ne s'est soucié de cette gamine de 15 ans à peine, seule, qui pleurait sa maman...

Heureusement les professeurs ont appris la situation, l'établissement a pris ces disposition pour que les services sociaux interviennent au plus vite et ses camarades et professeurs se rendront aux obsèques de sa mère car personne  d'autre ne sera présent pour soutenir la petite.
 
Mes méditations sont simples : sommes nous à ce point aveugles, indifférents et égoïstes pour ne pas s'apercevoir de la peine et du malheur juste à coté de nous quand il survient ?


Pas de proverbe, de citations ou de maximes, je n'en ai pas le coeur... juste de la tristesse. Une méditation mais un coup de gueule aussi !


5 commentaires:

  1. Merci pour ta participation. Et tu as bien raison !

    RépondreSupprimer
  2. je ne pense pas qu on soit aveugle,je pense que d une part on s ouvre moins aux autres et que de deux n en aillant pas trop dit avant que le malheur ne nous frappe il est tjr difficile apres de tendre la main vers les autres...

    ta fille savait t elle avant qu elle n avait que ca maman,toi mm le savais tu ?

    l ecole ?

    je vois ici j ai des amies,mais aucune famille,mon ex ne s occupe pas vraiment des enfants sauf"parce que c est son w end"...

    et je fais tjr tout pour ne derangee personne et ne pas devoir tendre la main...soit je me suis deja posee la question si je meurts demain qu adviendras t il de mes enfants...

    RépondreSupprimer
  3. Quelle tristesse...mais je suis d'accord avec Nefer, je ne tends pas non plus la main, donc mes amis ne savent souvent pas ce qu'il se passe vraiment, donc si j'avais besoin d'aide, nul ne le saurait...c'est dur, c'est sûr pour cette gamine et c'est grave...c'est la vie qui fait que l'on se ferme aux autres, mais bien souvent on n'en mesure pas les conséquences queça peut avoir.

    Bisous

    Missco

    RépondreSupprimer
  4. Je suis pareille, je demande rarement de l'aide. Et quand je suis contrainte et forcée de le faire, je culpabilise à mort.
    Mais que voulez vous, ça m'a révolté. Pauvre gosse... :(

    RépondreSupprimer
  5. brrr ca me fait froid dans le dos de lire ca ....

    chaleureuses pensées a cette ado

    RépondreSupprimer