Piano bar #2

by - septembre 24, 2010


C'est vendredi, alors détendons nous et partageons quelques vers ensemble si vous voulez bien.

Je vous rappelle le principe : un texte, des mots, des vers sur quelques notes de musique à partager entre amis...

Aujourd'hui, j'ai invité le grand Bob. Il est venu avec sa gratte...


Allez une petite brise souffle sur ce vendredi :


Blowin ' in the wind

How many roads must a man walk down
Before you call him a man?
Yes, 'n' how many seas must a white dove sail
Before she sleeps in the sand?
Yes, 'n' how many times must the cannon balls fly
Before they're forever banned?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
The answer is blowin' in the wind.

How many times must a man look up
Before he can see the sky?
Yes, 'n' how many ears must one man have
Before he can hear people cry?
Yes, 'n' how many deaths will it take till he knows
That too many people have died?

The answer, my friend, is blowin' in the wind,
The answer is blowin' in the wind.

How many years can a mountain exist
Before it's washed to the sea?
Yes, 'n' how many years can some people exist
Before they're allowed to be free?
Yes, 'n' how many times can a man turn his head,
Pretending he just doesn't see?

The answer, my friend, is blowin' in the wind,
The answer is blowin' in the wind.

B. Dylan



Et pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais :



Soufflé Dans Le Vent

Combien de routes un homme doit-il parcourir
Avant que vous ne l'appeliez un homme ?
Oui, et combien de mers la colombe doit-elle traverser
Avant de s'endormir sur le sable ?
Oui, et combien de fois doivent tonner les canons
Avant d'être interdits pour toujours ?
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
La réponse est soufflée dans le vent.

Combien d'années une montagne peut-elle exister
Avant d'être engloutie par la mer ?
Oui, et combien d'années doivent exister certains peuples
Avant qu'il leur soit permis d'être libres ?
Oui, et combien de fois un homme peut-il tourner la tête
En prétendant qu'il ne voit rien ?
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
La réponse est soufflée dans le vent.

Combien de fois un homme doit-il regarder en l'air
Avant de voir le ciel ?
Oui, et combien d'oreilles doit avoir un seul homme
Avant de pouvoir entendre pleurer les gens ?
Oui, et combien faut-il de morts pour qu'il comprenne
Que beaucoup trop de gens sont morts ?
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
La réponse est soufflée dans le vent.

(Traduction trouvée sur la coccinelle.net)







Et vous quels vers, quelles notes en ce vendredi ?
(si vous souhaitez partager un vers ou deux, laissez moi un commentaire)

Quelques vers, quelques notes aussi chez : 


Doro 

Made in my little home 

Trisss 

Isabelle 

Parlemoi2toi






You May Also Like

8 commentaires

  1. Merci ! c'est en ligne pour moi, bonne journée bisous

    RépondreSupprimer
  2. C'est magnifique!!tu as de très bons goûts musicaux, tu sembles avoir une sacré culture de ce côté là!

    RépondreSupprimer
  3. Miss, j'ai des goûts musicaux très ecclectiques !

    J'aime un peu tout. Peu importe le style, l'auteur ou l'époque du moment que c'est de la bonne "zique" et du beau texte !
    Et puis j'aime la poésie ! Qu'elle soit française mais aussi et surtout anglo-saxonne : je suis une inconditionnelle du vieux Walt Whitman..."oh captain, my captain !" ^^

    RépondreSupprimer
  4. Allez, c'est ma tournée aussi...c'est en ligne sur mon blog ;)

    RépondreSupprimer
  5. cette chanson a été reprise en duo par hugues auffray et francis cabrel il me semble...
    http://www.youtube.com/watch?v=jgmM0SR_R_k

    sympa comme post..!

    RépondreSupprimer
  6. La beauté du français en musique:

    http://www.vivelesrondes.com/Izadora/70606

    RépondreSupprimer
  7. Voici quelques vers que j'ai écris il y a quelques jours :


    Ta main :

    Que ta main pour chaque seconde

    Ne soit pas des heures perdues

    Une main nue, vagabonde

    je me sent trop détendu,

    Quelque part ta main abonde

    Je l’avais trop attendu.

    Ta main qui se dévergonde

    Fait de moi un éperdu

    Ta main tu la dis immonde

    Je l’ai jamais prétendu

    Cette main tellement profonde

    Cette main inattendue

    Cette main faut qu’elle réponde

    Sans aucun malentendu.

    Cette main bien trop féconde

    Sans aucun sous-entendu

    Me malmène et me gronde

    Tout cela est bien tendu.

    Cette main celle qui m’inonde

    Je l’ai très bien entendu

    Mais avant qu’elle ne fonde

    Dans mes moments éperdus

    M’envois tant de belles ondes

    Je deviens l’individu

    ‎jeudi ‎2 ‎septembre ‎2010, ‏‎21:28:49
    Texte de parlemoi2toi



    En voici d'autres que j'ai écris plus récemment :)


    TITRE : Je t'ai imaginé, aimant toutes mes lettres

    Je t'ai écris des vers pour que tu les entendes
    Ils ont produit des airs, des sons de sarabandes
    Pour toi ces mots si clairs servis comme une offrande
    C'est tout un univers de mots qui se répandent

    Je surligne mon cœur et j'y mets du volume
    Avec un gros marqueur ou bien le stylo plume
    Tel un grand chroniqueur d'un papier qui parfume
    D'un trait avec ferveur l'amour ici s'allume

    Je t'écris des amours déposés sur la feuille
    Voyelles aux alentours, consones qui s'effeuillent
    Perdu dans ces contours, qui ressemblent à des feuilles
    Pour toi belle de jour, pourvu que tu les veuilles

    Les lignes destinées à recevoir mon être
    Sont juste un tantinet tracées au millimètre
    La mine a trottiné, il me faut bien l'admettre
    Je t'ai imaginé, aimant toutes mes lettres
    19/09/2010
    Texte de Parlemoi2toi


    Amicalement :)

    RépondreSupprimer