mardi 22 février 2011

Une rencontre.


Pödane, ce mardi, si c'est permis, je ne  parlerai pas d'une expo en particulier mais de l'émotion d'une rencontre

J'avais 15 ans... comme souvent au mois d'août à cette période de ma vie, je déambulais dans Paris. En vacances chez ma grand mère pour le mois, j'attendais avec impatience le départ pour la Vendée : l'océan, les copains de vacances, la plage, la fête foraine, vite, vite !

Certes, je vouais un amour adolescent  inconditionnel à notre capitale, mais ça n'incluait pas les cars entiers de touristes...

Je me souviens très bien. Ce jour là, j'avais fait une longue promenade à pied. Partie de Montparnasse, j'avais descendu la rue de Rennes, traversé le quartier latin, puis j'étais allée dire bonjour à notre Dame... les quais, la passerelle des Arts... un coup d'oeil à la Pyramide et une promenade dans le jardin des Tuileries.... (oui, tout à pied, j'étais jeune et en grande forme ! Et peut être un peu folle aussi)

Il faisait chaud, j'en avais assez des touristes qui squattaient honteusement tous mes coins préférés, alors... alors je suis entrée !

Il faisait frais dans ce musée de l'Orangerie que je ne connaissais pas. Après ma longue marche, cela faisait du bien.

J'ai déambulé dans les premières salles, regardant les tableaux distraitement... les musées n'étaient pas trop mon truc,   mais c'était calme à cette heure là, alors j'ai continué ma visite et là...

Je les ai vu : 















Je ne peux pas vraiment exprimer, l'émotion immense qui m'a saisi à ce moment là. 

Je me rappelle juste qu'au centre de cette grande salle, il y avait un canapé, que je m'y suis assise et que je me suis perdue dans la contemplation de ces merveilles. Incapable de dire un mot, juste saisie, emportée bien loin, très loin, dans un beau voyage immobile...

Voilà Pödane, le récit de ma "rencontre" avec Monet. Cela fait 2 ans que j'attends d'aller lui rendre visite à Giverny, je n'attendrai pas un an de plus ! Ce printemps, j'irai me promener dans ses jardins...



9 commentaires:

  1. Je les ai vus quand j'étais en 1ère, lors d'un voyage scolaire à Paris organisé par ma prof de Français!!!!

    Comme toi, cela fait bien longtemps.... Il faudrait "réactualiser"!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Un grand parmi les grands !!!!!

    J'ai vu cette toile et j'aime aussi ce musée, mais aujourd'hui, je vous fait part dans mon billet d'une artiste contemporaine Nantaise !

    excellente journée à toi

    RépondreSupprimer
  3. Savannah / Val ;)22 février 2011 à 08:49

    Ouhaou ! On a un certain nombre de points communs. Monet en fait partie.
    Me suis régalée sur le site dédié à ses oeuvres à défaut de ne pouvoir me rendre à l'expo qui lui avait été consacrée récemment.

    RépondreSupprimer
  4. je comprend parfaitement ton émotion...aucune photo ,ni aucun livre ne rendront l'émotion qui nous saisie face à une oeuvre de maitre!bonne journée Bérangère!

    RépondreSupprimer
  5. Que c'est bien raconté... Et je comprends aussi le choc violent qu'on a quand nos yeux se posent sur ces merveilles;

    RépondreSupprimer
  6. Quelle chance d'avoir vu cette expo ! J'aime aussi l'Orangerie... mais n'ai pas eu la chance d'y voir les nymphéas.
    Quelle rencontre !

    RépondreSupprimer
  7. J'ai rencontré Monet à Londres, à la National Galery en 3eme. Le tableau n'était pas sur la visite j'ai donc entrainé ma prof et mes copines à sa recherche dans tout le musée pour enfin se délecter... un moment toujours trop court...

    RépondreSupprimer
  8. coucou!!
    ça va? on ne te voit pas beaucoup!!
    le piano bar sera en ligne demain chez moi! je te mets le message aujourd'hui car je pars en long week-end!
    bisous

    RépondreSupprimer
  9. Je sais Miss ! Je n'arrête pas de courrir depuis trois jours ! pffffff... mais bon ça va se tasser, maintenant ! ^^
    Bisous Miss et bon WE !

    RépondreSupprimer