Piano bar #79


C'est vendredi... un piano bar pour réfléchir... 

A quelques jours du premier tour de l’élection  présidentielle... je fais encore partie des indécis... et pourtant j'écoute, je lis, j'observe, j’acquiesce ou je m'indigne... mais rien... dubitative, hésitante, incertaine, indécise autant de synonymes pour simplement dire que  je ne sais pas ! 
Pourquoi le vote blanc n'est-il pas reconnu ?


Toi et moi - Tryo




"Ce matin, il fait presque beau, ça tombe bien je me suis levé tôt avec le coq et les oiseaux sans journaux et sans météo... 
Ce matin , j'attaque un autre jour avec toi mon amour, cette journée durera toujours, on n'en fera jamais le tour.
Toi et moi dans tout ça, on n'apparait pas, on se contente d'être là, on s'aime et puis voilà...  on s'aime... 
Toi et moi dans le temps, au milieu de nos enfants, plus personne, plus de gens, plus de vent, on s'aime..."


Et vous ? Quelques notes à partager ?



Commentaires

  1. Pour le vote blanc je me pose la même question. Avec l'initiative de Bruno Gaccio je pensais qu'il y aurait des avancées -rapides- mais non...

    Bon c'est vrai que le candidat parfait (en adéquation parfaite avec nos attentes) n'existe pas plus que le prince charmant.
    Mais ça tombe bien le prince charmant ne m'excite pas plus que le mariage, alors plus qu'à piocher parmi les 10 prétendant(e)s.
    Même si pour ma part j'ai perdu la foi alors que la politique est une tradition familiale. ;)

    Bon choix musical. Election ou pas.

    RépondreSupprimer
  2. Tu sais ce qui m'exaspère le plus ? C'est ceux qui t'invitent à "voter utile"... mais de qui se moque-t-on ?

    Voter utile ??? Utile pour qui ? Pas pour celui qui glissera son bulletin dans l'urne, ça c'est sûr ! Ça m'exaspère ! C'est de la manipulation pure et simple et je trouve honteux qu'on puisse tenir ce genre de discours.

    RépondreSupprimer
  3. L'appel au vote utile c'est essentiellement lié au fameux 21 avril qui a fait dire à certains que la dispersion des voix avait favorisé ce résultat.
    Ce qui n'est pas faux en soi.

    Mais le souci est que à ce jour ceux qui disaient "on vous a compris et blabla", n'ont en fait retenu aucune leçon notamment quant au pourquoi de ce résultat du 21 avril.

    Parce que s'ils avaient compris, écouté et travaillé le sujet, ils n'auraient pas aujourd'hui, 10 ans plus tard, à prôner le vote utile.
    Ils n'auraient pas de craintes à avoir s'ils étaient pertinents, cohérents dans leurs programmes, leurs discours.

    Or en faisant ça ils (dé)montrent juste qu'ils ne sont pas sûrs de la capacité des électeurs à réfléchir... Pas convaincus eux-mêmes, ils ne risquent pas de convaincre.

    Enfin c'est juste ma pensée philosophique du jour lol et j'ai fait synthétique hein.

    PS : quand je dis qu'en Rh-Alpes, soit on crève de chaud soit de froid, voici aujourd'hui la version froide. Bel automne ! ;)

    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés