Piano bar


Et voilà ! Dernière épreuve passée ce matin pour les grands ! Les vacances commencent pour eux... enfin des vacances actives, car l'un a déjà commencé son job d'été et l'autre commence la semaine prochaine.

Fière de voir qu'à leurs âges, 19 et 16 ans, ils se sont débrouillés pour se faire 4 sous et inscrire une ligne de plus, ou la première pour Petite Souris, sur un CV . D'autres  ne se seraient même jamais donné la peine de chercher un petit boulot d'été,  alors elle est fière, la maman ^^

Je me dis peut être à tort que cela peut faire la différence parfois entre deux candidats quand l'heure de la "vraie" recherche d'emploi commence, que toutes les expériences pro sont bonnes à acquérir.

Même si je sais que la vie est difficile quand on cherche son premier emploi à la fin de ses études. Il en faut du courage de nos jours, dire que mon père me racontait il n'y a pas longtemps, que, quand il était jeune diplômé, s'il quittait un travail le matin, le lendemain il en avait trouvé un autre... que les temps ont changé !

Bref, un peu d'espoir dans ce piano bar pour tout ceux qui sont à la recherche d'un premier emploi (et pour les autres aussi tiens !) et pour tout ceux qui malheureusement devront repasser leur diplôme l'an prochain.

Alors on vous souhaite tout le bonheur du monde ;)


Tout le bonheur du monde - Sinsémilia







Et n'oubliez pas : le bonheur est une trajectoire pas une destination, alors faîtes que le voyage soit beau !






Commentaires

  1. Bravo aux travailleurs... et merci pour la musique !!!

    RépondreSupprimer
  2. "mon père me racontait il n'y a pas longtemps, que, quand il était jeune diplômé, s'il quittait un travail le matin, le lendemain il en avait trouvé un autre..." !
    Ma mère dit toujours que il lui suffisait de parcourir la grand-rue d'une grande ville à côté de chez elle pour trouver DES emplois.
    C'est elle qui avait le choix de l'employeur (dans le commerce à l'époque).
    Idem pour mon père dans le dépannage auto mais lui avait une spécialité peu commune à l'époque donc très demandée.

    Alors pour des parents de cette génération, disons nés dans les années 40, voire leurs enfants puis petits-enfants dans la galère, c'est pas cool du tout. Ils se sentent impuissants.

    Bon croisage de doigts pour ta progéniture ; ça doit être dur à gérer, deux mômes qui passent des examens la même année.

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien, on vous souhaite aussi tous le bonheur du monde..et tu peux être fière de tes enfants...Bises

    RépondreSupprimer
  4. Eh bien c'est à vous que l'on souhaite tout le bonheur du monde..tu peux être fière de tes loulous...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés