lundi 30 juillet 2012

Fierté...

Il y a quelques semaines de cela je suis allée valider mon inscription définitive dans ma future école... rentrée le 31 août ! 

Lors de ce rendez vous, on m'a fait essayer ma future tenue d'élève, afin d'en commander une à ma taille, que j'y sois à l'aise et faire faire l'ourlet, avec une étiquette indiquant mon nom et mon statut
Du coup, j'ai même déjà acheté mes chaussures de travail, des chaussures professionnelles mais dans lesquelles, j'ai l'impression d'être dans mes pantoufles. ^^

Cet uniforme, je vais le porter pendant quelques mois, pendant les cours pratiques mais aussi pendant pendant mes stages dans les différentes structures de soins puis j'en porterai un semblable tout au long de ma carrière. 
Je ne sais pas pourquoi mais quand je l'ai essayé, j'ai ressenti une immense fierté. Je ne saurai l'expliquer mais ce sentiment ne me quitte plus depuis. 

La fierté d'avoir réussi la première étape ? La fierté de n'avoir rien lâché et de montrer à tous ceux qui n'ont jamais cru en moi, que j'y arriverai coûte que coûte ? La fierté de me sentir à ma place ?

Car oui, je me sens à ma place pour la première fois de ma vie. Je sais que je vais en baver, vraiment, mais qu'importe... je serai là où je dois être. Et j'en suis très fière. 


15 commentaires:

  1. Ah ben, une tenue spéciale ! En voilà un mystère de plus. ;)

    Plus sérieusement, bravo pour ce changement qui semble s'amorcer. J'ai voulu tenter une reprise d'études mais impossible de la financer moi même ni de la faire financer par Pôle ou autre. Les études qui ne mènent qu'à un diplôme sans travail à la clé ne sont pas hyper populaires à faire financer.

    Me concernant, avant je stagnais et maintenant je régresse.

    Alors tous mes voeux pour ce parcours. :)

    RépondreSupprimer
  2. Tu peux être fière je crois, sans nul doute ! Bon courage pour la suite !!

    RépondreSupprimer
  3. Mais il n'y a pas de mystère ;)
    Je rentre en Institut de formation des aides soignantes (IFAS) pour obtenir mon joli diplôme d'Etat.

    Alors certains diront que j'aurai du tenter l'école d'infirmière parce que infirmère (vu que j'ai le bac), il parait que c'est mieux...selon eux !
    Mais je ne suis pas sûre que se soit ce que je veux faire. Ce n'est pas le même métier du tout même si on travaille dans le même domaine. Et le métier d'infirmière pour l'instant ne m'attire pas. ;)

    Mais je ne m'interdis rien non plus. Et pourquoi pas tenter l'aventure de l'IFSI d'ici 3 ou 4 ans ? Ou pourquoi pas l'école de psycho-motricien qui me tente beaucoup plus ?

    Pour l'instant, ce que je sais, c'est que j'ai choisi d'être aide-soignante et que j'en suis très fière ;)

    RépondreSupprimer
  4. Alors je réitère mes félicitations. Il n'y a certes pas de boulot facile, mais aide-soignante parfois ce peut être terriblement ingrat.

    J'en ai côtoyé plus d'un/une en 7 interventions chirurgicales sans compter d'autres situations et je dis juste chapeau.

    D'autant plus que j'y ai pensé. Même à infirmière j'y ai pensé...

    Alors oui, infirmière ou autres ; tu auras tout le temps de réfléchir à la façon dont tu souhaites évoluer et t'épanouir. :)

    RépondreSupprimer
  5. Toutes mes félicitations ! Tu as raison d'être fière, y'a de quoi ! bisous de Vendée

    RépondreSupprimer
  6. Merci Doro, bisous à vous aussi et profitez en bien.

    Savannah c'est souvent ingrat, c'est vrai. mais je n'attends aucune reconnaissance même pas d'être remerciée (enfin si avec un salaire ! lol), je sais bien que dans la vie, on doit faire les choses sans attendre un retour quelconque ou une reconnaissance et que l'humain est ingrat de nature ;)

    RépondreSupprimer
  7. C'est même pas la question d'être "remercié", pour ça t'as raison, un contrat, un salaire, un travail.

    Mais c'est aussi souvent l'impression d'être rabaissé par des patients qui clairement prennent les personnels soignants pour des bonnes à tout faire. Comme beaucoup, j'ai vu des trucs hallucinant le peu de temps que j'ai fréquenté les hôpitaux.

    Ah, au fait, je fais ma curieuse, les chaussures de travail, ce sont des type "Croc's" ?
    Parce que c'est juste le top du confort et de l'hygiène ces trucs là je trouve. Ca devrait être remboursé par la sécu. lol

    RépondreSupprimer
  8. Les patients... je m'attends au pire comme ça c'est plus simple ! Ingrats et odieux ! Quant aux médecins, je m'attends à encore pire ! lol

    Oui, ce sont des types Croc, j'aurai voulu de vraies Croc mais j'ai écumé les sites de vente de chaussures, il n'y avait plus ma pointure dans les modèles qui m’intéressaient. Des pantoufles, il n'y a pas d'autres mots pour les décrire ^^

    RépondreSupprimer
  9. La fierté d'être toi, tout simplement...

    Je fais toujours attention, à bien traiter, à remercier le personnel soignant, à leur sourire, leur demander si ça va, ce n'est pas parce qu'on est malade qu'on a tous les droits, au contraire..

    Je penserai à toi, à chaque fois désormais..

    RépondreSupprimer
  10. J'ai acheté des Croc's sur les 3 suisses. En solde en plus. Une des paires était pour offrir alors j'ai prévenu des risques d'odeur de plastoc/pétrole pendant 2 jours, mais non en fait.
    Et faites en Italie non pas en Chine.

    Les miennes (je les porte en place de pantoufles et d'autres pour trainer dans jardin) ce sont des Sch*zz, au début commercialisées pour le milieu médical (modèles au nom évocateur comme globule lol), et des Crocs.

    Et sérieux, mes petits petons qui souffraient de légères callosités sont à présent tout doux.
    Et moi qui suis une frileuse invétérée depuis perte de poids, et ben là j'ai abandonné les chaussettes vu que les picots permettent une régulation de la température.

    Le top ces trucs là.

    RépondreSupprimer
  11. Et pour enchainer sur le message de missco, quand j'ai quitté l'hôpital à chaque opé, j'ai laissé mes magazines et leur ai offert (à toute l'équipe) des macarons, des petit four, des chocolats etc...
    Apparemment et alors que je pensais que c'était assez courant j'ai découvert que non, en fait peu de gens le font...

    RépondreSupprimer
  12. Grrr, bon j'arrête de polluer ton blog, mais L. c'est Savannah. lol

    RépondreSupprimer
  13. loooool je le sais ! Je te reconnais à ta façon d'écrire ^^

    RépondreSupprimer
  14. Le problème c'est que les gens pensent que tout leur est dû et que l'équipe ne fait que son travail. Ils sont payé pour ça. Si les soignants ne faisaient QUE leur travail, il n'y aurai pas une once de compassion, d'amabilité ou de soutien. Ca se bornerai à des gestes techniques point. ;)

    RépondreSupprimer
  15. Oupsss, suis démasquée alors. ^^

    Et ce que tu dis est très juste. Dans le milieu médical, quand j'ai choisi mon chir, j'en avais vu d'autres avant et il y en avait un qui se contentait d'assurer une prestation technique, un geste chirurgical à la limite du robot et point-barre. Celui que j'ai choisi a un côté "humain" qui fait que même s'il n'est pas parfait il m'a inspiré confiance. D'ailleurs ça se ressent à toutes les strates puisque dès mon appel j'ai senti que même la secrétaire était hyper impliquée, disponible etc...

    Ca vaut dans plein de boulots d'ailleurs.

    RépondreSupprimer