Petit piou devient grand !

Quelques nouvelles de mon petit élevage ^^

Mes pioupious grandissent joliment. Regardez comme Bao, commence à arborer les caractéristiques du coq, crête et barbillons développés et bien rouges ! Il est curieux, il vient me voir dès que je suis dans le jardin.

Bao, le précieux !

Il a fallu que mes 3 belles rousses fassent connaissance avec les petits nouveaux, car il ne faut jamais, mais jamais, introduire de nouveaux sujets directement.

Déjà pour des raisons sanitaires, car une quarantaine est obligatoire pour éviter la contamination avec certains parasites et certains virus ou bactéries et surtout pour des raisons hiérarchiques. 
Une poule dominante peut tuer une petite nouvelle en un rien de temps. Les combats peuvent être féroces et sans pitié.

Normalement, celui qui fait la loi, c'est le coq. Mais Bao n'est qu'un jeune coquelet et il est tout en bas de la hiérarchie. Il faudra encore quelques temps, qu'il devienne mature sexuellement, pour accéder à son rôle de grand manitou de la cabane à cocottes !

Aussi, j'ai choisi d'avoir un petit poulailler secondaire déplaçable ouvert sur une mue (cage), au milieu du jardin. Chacun pouvait se voir, s'approcher, faire connaissance mais en sécurité. 

Au bout de quelques jours, j'ai ouvert la mue la journée sur le jardin afin que la rencontre se fasse sans barrière. La hiérarchie s'est installée, au fil des jours, sans heurt (ce n'est pas toujours le cas, j'ai eu de la chance), mais chacun rentrait chez lui le soir.

Comme cela s'est bien passé, j'ai enlevé définitivement mue et poulailler secondaire au bout de quelques jours encore et j'ai habitué les pious à aller dormir au grand poulailler avec ma Gertrude, ma Thérèse et ma Paquita.

Tout cela m'a pris une bonne dizaine de jours, où  ma présence était souvent nécessaire. Maintenant mue et poulailler secondaires sont rangés à la remise.

Chacun fait connaissance en gardant tout d'abord ses distances.

Mes rousses étaient curieuses de ses petits nouveaux

On finit par se rapprocher un peu plus et par faire copain-copain

D'ailleurs, mes belles rouquines sont devenues magnifiques aussi. J'ai appris qu'elles étaient de la race Shaver, race de poules pondeuses rousses. En tout cas, elles sont aussi calmes et familières !

Et ça picore, ça picore !

Authentique cul de poule ^^

Et maintenant tout le monde gambade, mange, picore et dort ensemble.

Thérèse, Gertrude et la Petite Myrtille font la sieste au soleil ensemble

Que s'est agréable de faire chauffer ses plumes au soleil !

Réglisse aux belles plumes noires et sa copine Myrtille sous l'auvent

Notre petite Noisette, la mascotte du poulailler !!

D'ailleurs, on pourrait croire que notre Noisette par sa petite taille (c'est la plus jeune), est tout en bas de la hiérarchie. Mais que nenni ! Elle sait se faire respecter des grandes et ne leur laisse pas sa part !

Petite mais costaud !

Les repas pris en commun dans le calme avec la bonne pâtée maison que je leur prépare tous les jours en complément du grain et de ce qu'elles trouvent dans le jardin)

Allez, tout le monde à table !

Ma gourmande de Paquita !

Mais rassurez vous, chez nous, personne n'est oublié pour les câlins... qui a dit qu'une poule n'aimait pas se faire câliner aussi ? Pas Gabriel et sa Noisette en tout cas !

Séance de grattouilles de barbillons, elle adore ça ! 

   Maintenant, je peux le dire, cette première intégration est terminée et réussie !

Commentaires

Articles les plus consultés